Logo du Tam-Tam communautaire

Portail communautaire et social
du Haut Saint-Maurice


 

Budget provincial : un grand manque de reconnaissance !

par la Table régionale des organismes communautaires du Centre-du-Québec et de la Mauricie (TROC)Publié le 26 mars 2021


La Table régionale des organismes communautaires du Centre du Québec et de la Mauricie (TROC CQM) est extrêmement étonnée et déçue, au lendemain de la présentation du budget du Québec. Le montant annoncé pour les organismes en santé et services sociaux est très en deçà des besoins réels et des attentes créées par le gouvernement qui nous qualifiait d’essentiels.

Depuis toujours, les organismes communautaires sont un filet social de la société. Les travailleuses et travailleurs du communautaire prennent soin des plus démunis, des plus vulnérables, des plus malchanceux et des plus malmenés de notre société. Les jeunes, les aînés, les femmes, les enfants, les malades, les personnes en situation de pauvreté, etc. Ces organismes les nourrissent, les écoutent, les accompagnent dans leurs démarches, les informent, les rassurent et plus encore. Imaginons ce que serait la société sans ces 3 500 organismes communautaires autonomes en santé et service sociaux, qui oeuvrent dans une multitude de secteurs d’activités. Imaginons à quel point il y aurait de personnes seules, isolées, fragilisées ! Le communautaire est un havre de gratuité et d’humanité dans cette société où tout se calcule, se monnaye, se déshumanise.

Le milieu communautaire est le prolongement du système de santé et de services sociaux au Québec. Les organismes font des milliers et des milliers de gestes quotidiens pour aider, et ce, à des salaires inadéquats pour le travail effectué. Le milieu communautaire ne coûte vraiment pas cher à l’état pour les services rendus. Imaginons l’engorgement des hôpitaux, des CLSC, et même chez les députés si les organismes n’existaient pas !

“Les groupes communautaires, ces joyaux de la société, s’essoufflent. Il faut leur donner la reconnaissance qu’ils méritent et cela passe par un financement convenable pour offrir les services et pour être en mesure de payer les travailleurs à juste prix”, soutient Isabelle Bombardier, directrice du Centre d’action bénévole de Nicolet et coprésidente de la TROC CQM.

Depuis le début de la pandémie, les organismes ont déployé énormément d’énergie et de créativité pour continuer leur travail auprès des plus vulnérables de notre société. Ils travaillent sans relâche pour s’adapter et assurer leur présence, malgré les impacts que cette crise a sur leur vie personnelle et professionnelle. La moindre des choses pour le gouvernement québécois aurait été de démontrer un peu de reconnaissance pour le travail accompli et à accomplir et ce, par un rehaussement significatif du financement.

Nous en profitons pour féliciter et remercier ces personnes qui oeuvrent chaque jour à offrir une vie décente à ceux qui en ont le plus besoin. Vous faites des miracles avec tellement peu ! Vous faites toute la différence !

La TROC CQM a pour mission d’accompagner, représenter, promouvoir et défendre les organismes communautaires en santé et services sociaux du Centre du Québec et de la Mauricie.

Virginie Rainville, conseillère aux communications pour la TROC CQM
.(Le JavaScript doit être activé pour voir cette adresse de courriel)


Partager cet article

Formulaire de commentaire




(ne sera pas publié sur le site)












  

Haut de la page




Logo de la Table Nationale des Corporations de Développement Communautaire Logo de la CDC du Haut St-Maurice
Logo du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec